Il était une fois, vous, hier... Vous connaissez très bien votre histoire,

pour l’avoir racontée, bien des fois, peut-être même

l'avez-vous déjà confiée à un psychothérapeute.

Alors, ne soyez pas étonné si, tout à coup,

ce petit bonhomme dans votre tête vous dit :

« j’ai déjà travaillé sur mon histoire, à quoi bon recommencer puisque

rien n’a vraiment changé : la preuve, je suis là, devant cet écran »

Il était une fois, vous, qui êtes ici et maintenant,

en train de lire cette histoire, peut-être est-ce par curiosité

ou parce que vous vous posez des questions comme :

Suis-je suffisamment aimé et reconnu ? Suis-je en sécurité ?

Est-ce que je donne un sens à ma vie ? Est-ce que, ce que je suis en train

de vivre, est vraiment ce que je veux ?  Est-ce le reflet de ce qui me fait vibrer et m’anime à l’intérieur ? Suis-je épanoui ? Est-ce que je suis heureux(se) ? Finalement, vous vous posez des tas de questions pour lesquelles vous n'avez pas de réponse ou bien alors oui, vous en avez,

mais vous en avez plusieurs, plein la tête, mais quelle est celle que je dois choisir ? dites-vous... peut-être ? comment savoir ? Toutes ces questions vous épuisent au point d'être perdu et d'avoir besoin d'aide

pour y voir plus clair. Que vous arrive-t-il ?

Il était une fois, vous, marqué par certains moments de votre vie

qui ont laissé des cicatrices douloureuses et vos scénarios perdants d'aujourd'hui sont la conséquence de votre passé.

Que diriez-vous de revenir à nouveau sur votre histoire

mais cette fois avec l'intention de la pacifier ?

Je vous rassure, vous n'aurez peut-être pas besoin de tout me raconter, mais juste revisiter les événements marquants qui sont à l'origine des problèmes que vous rencontrez afin de les rendre définitivement inoffensifs.

Cette fois, vous ne raconterez plus seulement votre histoire, vous allez l'éprouver et la respirer, en laissant faire votre corps et votre coeur, en permettant à vos sensations et émotions de s'exprimer comme si vous étiez

en train de regarder un film. Vous n'êtes alors plus ce personnage impliqué

qui souffre mais un spectateur qui observe et qui comprend qu'il n'a

plus rien à voir avec tout cela aujourd'hui et qui est prêt à pardonner

pour expérimenter l'optimisme et vivre mieux.

Et vous verrez, ça change tout !